La valeur de rachat d’une assurance vie au Québec: quelle valeur?

Publié le 13 mai, 2013 par Stéphanie Corbeil
dans : Planification retraite
77 commentaires

st_title='La valeur de rachat d'une assurance vie au Québec: quelle valeur?'

Pourquoi nos parents prenaient une assurance vie avec valeur de rachat?

Au Québec, dans les années Disco, en 1970 puis en 1980, l’assurance-vie avec valeur de rachat était à la mode et pour cause, il n’y avait pratiquement que ce type d’assurance-vie. Nos parents ont pour la plupart souscrit ce genre de produit qui leur a permis d’avoir des polices de 5 000$ ou 10 000 $ avec des dividendes annuels.

Plus tard, dans les années 90, les principales compagnies d’assurance-vie offrant ce produit se sont retrouvées face à des recours collectifs car le système de participation aux primes s’est avéré bien moins avantageux que les projections présentées par les courtiers et les agents à leurs clients. Ces projections faisaient miroiter aux clients qu’il pourraient cesser le paiement de leur police après un certain nombre d’années de paiements de primes.

En réalité, la plupart de ces contrats avec participations (dividendes) n’était pas garantie. Les assurés étaient forcés à continuer le paiement de leur police d’assurance vie durant plusieurs années additionnelles, voire dans certain cas, deux fois plus longtemps que ce qui avait été énoncé selon les projections.

À quoi ça sert une valeur de rachat?

La valeur de rachat d'une assurance vieSi j’enlevais mon costume de conseillère en sécurité financière et que nous prenions ensemble devant un café, je pourrais vous dire que ça ne sert pas à grand chose.

D’abord, le nom donné à ce type d’assurance-vie dit tout: «RACHAT».

Pour y avoir droit, il faut racheter la police, autrement dit, il faut annuler la police.

Alors imaginez qu’à l’aube de la retraite, vous constatez sur votre relevé annuel une valeur de rachat de quelques milliers de dollars et désirez en bénéficier. Voici ce qui se produira:

Première option: Vous annulez votre police et recevez en paiement la valeur de rachat (taxable)

Vous aurez payé durant une partie de votre vie une police dont vous allez retirer la valeur de rachat. Votre police d’assurance sera annulée. La compagnie se fera un plaisir de vous faire parvenir le paiement rapidement puisqu’elle aura encaissé des primes pendant des années et qu’en plus, si vous décédez, elle n’aura plus à payer votre assurance-vie.

Deuxième option: Au lieu d’annuler votre police, vous empruntez (comme vous l’aura suggéré votre conseiller)

Vous pouvez emprunter jusqu’à 90% de la valeur de rachat au taux établi par la compagnie d’assurance-vie.

Voici un exemple concret:

Vous payez votre police 300$ par an depuis longtemps. Vous avez 3 500$ de valeur de rachat, vous empruntez donc 90% de ce montant soit 3 150$. Vous devrez alors rembourser les intérêts annuellement au taux d’environ 8% selon compagnie d’assurance-vie.

Le nouveau coût pour cette police sera de 552$ par an, soit 300$ par an pour la prime à laquelle il vous faudra ajouter les intérêts annuels, soit 252$.

Ainsi, votre police coûtera maintenant 552$ par an et, attendez, ce n’est pas tout, à votre décès, l’assurance vie sera réduite du montant de l’emprunt.

Les arguments des vendeurs d’assurances-vie

Mais les représentants, courtiers, agent d’assurance vie et planificateurs financiers, appelez les comme vous voulez, vous sortiront des arguments face à ce raisonnement.

Ils vous diront que l’assurance-vie avec valeur de rachat vous permettra de cesser le paiement de la prime un jour.

  • Vous pourrez leur répondre que ce n’est pas garanti.

Ils ajouteront que c’est vrai mais que la valeur de rachat avec dividendes vous permet d’augmenter le montant d’assurance-vie peu à peu à tous les ans.

  • Vous pourrez encore leur répondre que ce n’est pas garanti.

Ils diront alors que la valeur de rachat est de la belle épargne que vous accumulez.

  • Dites leur que vous allez l’accumuler vous-même votre épargne dans un vrai véhicule de placement. Vous êtes capable de compter, quand même…

En conclusion, comprenez bien les implications de souscrire une assurance-vie entière avec valeur de rachat. Sachez que vous pouvez bénéficier à bien meilleur coût d’une assurance-vie entière à primes fixes à vie.

Ce produit ne s’adresse pas a tous! 

Il est très important que lorsque vous vous saisissez d’une valeur de rachat (comme le mot rachat le dit), vous devez normalement annuler le contrat pour en bénéficier. 

Avant de souscrire ce produit, assurez-vous de bien comprendre ce type de contrat qui ne s’adresse pas à tous. Appelez-nous, posez-nous vos questions. 

Quelqu’un vous a offert ce produit? Ne signez rien et demandez-nous notre opinion. Nous sommes un comparateur de primes indépendant et n’encourageons aucune institution financière en particulier.

Les gens apprécient particulièrement de pouvoir faire une demande de soumission pour une assurance hypothécaire, assurance vie, assurance invalidité, assurance prêt, assurance maladie grave, assurance sans examen médical ou assurance voyage sans engagement et surtout sans pression auprès de toutes les institutions financières.


Soumission en ligne pour Assurance-vie

st_title='La valeur de rachat d'une assurance vie au Québec: quelle valeur?'

Commentaire(s)

  1. Bruno Croteau dit :

    Intéressant!

  2. Gilbert dit :

    J’ai lu votre texte. Je respecte votre opinion mais je ne la partage pas à 100 %. N’avoir que de l’assurance temporaire peut aussi être un problème lorsqu’on arrive à la retraite. Si j’ai 300 000 de temporaire 20 ans que j’achète à 40 ans combien cela m’en coûtera-t-il pour conserver ce même capital à 60 ans. Et si en plus vous n’êtes plus assurable. Transformer coûte cher. Non vraiment, il vaut mieux acheter un combiné de permanente et de temporaire selon les besoins.

  3. Robert Viau dit :

    Typiquement, le besoin en assurance évolue au cours d’une vie à peu près en suivant une courbe normale. Mais l’asymptote à la droite ne frôle pas le zéro. Il correspond plutôt à une évaluation des derniers frais + dettes en fin de vie (auto, réno, etc.) + désir successoral non épargné. Cette évaluation est très subjective et ne peut pas être évaluée 20, 30 ou 40 ans avant l’espérance de vie. Mais il est raisonnable de prétendre que pour M. Toulmonde, il peut ressembler à $50k ou $100k. Le budget est normalement la limite qui arrêtera la décision. Mais vous aurez remarquez que je n’ai pas parler de valeur de rachat.

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Allo Robert, je saisi très bien le sens de ton commentaire. Merci à toi!

      En passant, il existe des conseillers qui recommandent des contrats payables en 20 ans en insistant sur l’importance de la valeur de rachat! C’est quand même curieux comme recommandation sachant très bien que les gens qui acceptent de payer une prime rapidement n’ont pas l’intention un jour d’annuler leur police pour retirer la valeur de rachat!

      • Robert Viau dit :

        @stéphanie: Je n’ai rien contre les T100 (ou VE) payables en 20 ans ou jusqu’à 65 ans. Mais seulement dans le but de se libérer de la dépense avant la retraite, pas pour les valeurs de rachat. Encore ici, c’est le budget qui guidera si la transaction est raisonnable ou pas.

  4. Gervais Tremblay dit :

    Chère Stéphanie,
    Je travaille à titre de conseiller en sécurité financière depuis plus de 30 ans et je ne partage pas entièrement votre opinion. Vous semblez mélanger valeur de rachat garantie et dividendes. Or,retirer juste les dividendes ne diminue aucunement le capital assuré et ne nécessite pas de payer un intérêt ni de les rembourser. Et surtout le capital assuré reste le même! Souscrire un contrat d’assurance vie entière avec participations est donc une excellente initiative. surtout si elle comporte un nombre d’années à payer prédéterminé et garanti. Par contre, souscrire un contrat vie entière sans participations n’en vaut pas vraiment la peine pour les raisons que vous avez expliquées et il serait alors préférable de souscrire une police temporaire 100 ans dont le coût sera moins élevé.

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Merci de ton commentaire Gervais.

      Je connais la différence entre valeur de rachat garantie et dividendes (participations). Certaines institutions financières majeures ont d’ailleurs fait face à des recours collectifs importants avec les dividendes et affections à des polices pour le paiement des primes et je suis certaine que cela te rappelle quelque chose. Cela dit, je n’ai rien contre les valeurs de rachats mais je t’avoue que je ne « trippe » pas vraiment sur ce type de produit. Pour y avoir droit, tu dois annuler la police ou emprunter. C’est un produit qui a fait fureur dans les années du Disco. Je dois avouer cependant que ceux qui ont souscrit une assurance-vie permanente avant la hausse des taux que l’ont connait depuis trois ans ont réalisé une belle transaction.

      Bonne journée à toi Gervais!

      Stéphanie

  5. Marc Chouinard dit :

    En 1977, j’ai acheté une assurance-vie avec valeur de rachat de la cie Manuvie au montant de 10000$. Trente-six ans plus tard (i.e. en novembre 2013), je n’aurai plus de primes à payer. Pourtant on m’avait indiqué lors de l’achat de ladite assurance que cela prendrait environ 20 ans avant que le contrat soit libéré. Je vois que je confirme la règle au niveau du délai plus que déraisonnable.
    Vous indiquez qu’en annulant la police, la valeur de rachat est taxable. Est-ce que cela comprend la TPS et la TVQ? Si oui, est-ce un taux spécial qui s’applique ou le taux courant comme pour les achats de biens? Est-ce que le rachat est imposé par Revenu Québec et son pendant fédéral? Merci du suivi.

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Bonjour Monsieur Chouinard et merci pour votre commentaire!

      Il n’y a pas que Manuvie mais aussi Canada Vie, Sun Life et d’autres compagnies qui ont dû faire face à un recours collectif il y a plusieurs années en lien avec le système de participation aux primes.

      À titre d’exemple, l’Industrielle Alliance prévoit une hausse de taux de ses primes pour certains contrats lorsque les clients atteignent l’âge de 65 ans et… pas question de cesser le paiement des primes.

      Les clients avaient l’impression, grâce à une illustration préparée par le courtier (illustration qui ne faisant pas partie du contrat) qu’ils pourraient cesser de payer les primes et que c’était garanti!

      Mais il en est tout autrement.

      Bien que, selon vous, vous pouvez cesser le paiement, ce n’est pas garanti (voir votre contrat).

      Valeur de rachat taxable

      En effet, la valeur de rachat est normalement taxable selon le coût de base réajusté (CBR). Vous pouvez connaître la portion imposable en communiquant avec le service à la clientèle chez Manuvie au 1 877 626 8843.

      L’impôt est payable au Québec et au fédéral également.

      Mes Salutations!

      Stéphanie
      Service à la Clientèle chez soumissionassurancevie.ca

  6. Natou dit :

    Bonjour,

    Moi je veux savoir si je suis vraiment dans le pétrin. Est-il possible que j’emprunte un montant d’argent sur une de mes polices d’assurance et que je rembourse par la suite sans annuler mes assurances. J’ai vraiment besoin d’un prêt personnel. Merci.

    P.S.: Je fais affaire avec la Croix Bleue, UV Mutuelle, Humania et Excellence.

  7. Langlois dit :

    J’ai une assurance vie de 25000$ chez Desjardins. J’aimerais savoir combien j’aurais pour une valeur de rachat? Voici mon profil : je paie depuis 16 ans une prime de 22.00$/ mois. Je veux demander ce rachat, car j’ai besoin d’un prêt personnel. De plus, est-ce que je peux mettre en garantie ma police d’assurance sur un prêt personnel de ma banque?

  8. pj1980@gmail.com dit :

    Yes, yes, yes ! Pour notre famille, nous avons opté pour une assurance vie temporaire de 500 000 $ au lieu de 100 000$ avec valeur de rachat au même prix.

    Si nous mourons, nos enfants auront de l’argent sonnant au lieu des valeurs de rachat minables et taxables en plus.

  9. Anne dit :

    Intéressant. Conseillez-vous néanmoins le retrait des dividendes/participations accumulées, si le montant de l’assurance au décès reste inchangé (par ex: 25 000$, devenu 25 500$ dont les dividendes retirées seraient 100$, ramenant le montant au 25 000$ initial)? En vous remerciant.

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Bonjour Anne
      Les dividendes vous procurent 500 $ d’assurance vie supplémentaire contre un retrait de 100 $ seulement, donc je vous recommande, sous réserve, de laisser les dividendes avec l’option achat d’assurance additionnelle.
      Merci pour votre question!

  10. Stephane Bergeron dit :

    Bonjour, la meilleur solution que tous les spécialistes neutres disent ainsi que la revue Protégez-Vous, c’est 100% une assurance temporaire. Vous économisez vraiment beaucoup sur le coût de l’assurance. Si vous investissez la différence (le coût d’une assurance vie entière ou permanente moins le coût de l’assurance temporaire), si vous faites une simulation à un faible taux d’intérêt, vous vous apercevrez que vous aurez accumulé beaucoup plus que ce que votre police entière ou permanente vous promettait à votre décès. Tous les experts NEUTRES s’entendent là dessus ! C’est sûr que les vendeurs d’assurances n’aiment pas qu’un consommateur soit au courant de ce truc car ce petit truc simple fait perdre des milliers de dollars en commission au vendeur. Lisez ces livres : L’ABF de faire de l’argent, Le barbier riche, Père riche père pauvre, … tous des bests sellers ! Peuvent-ils avoir tous tord ??? À vous de décider, pas au vendeur !

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Merci de votre opinion.

      Le produit avec valeur de rachat est effectivement moins populaire qu’auparavant. Il coûte plus cher qu’une assurance temporaire, même de 100 ans!

      Voici ce qu’il en est:

      1- Il faut annuler la police ou emprunter pour avoir droit à la valeur de rachat.
      2- Ce n’est pas un cadeau que la compagnie d’assurance vous fait. Vous devez payer plus cher pour accumuler cette épargne.
      3- Si vous êtes jeune et et que vous décidez de payer votre contrat rapidement, faite-le avec une période de paiement garanti et non en fonction des valeurs de rachats.

  11. Jacques Dion dit :

    Je possède une assurance vie avec exonération des primes à 65 ans. Est-ce une bonne idée d’emprunter sur la valeur de rachat et pourquoi est-ce que ce prêt remboursable au décès est-il imposable?
    Jacques

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Bonjour Monsieur Dion,

      Vous parlez d’exonération des primes jusqu’à 65 ans, je présume que vous bénéficiez de cette garantie actuellement.

      Il y a plusieurs points importants à vérifier pour répondre à votre question. Je vous recommande de communiquer directement avec la compagnie d’assurance vie au service à la clientèle et de leur poser vos questions. Plusieurs facteurs doivent être pris en compte pour déterminer s’il y a imposition.

      Merci

  12. silvy dit :

    Bonjour,
    Question! Si j’ai une police d’assurance vie de 10 000 $ depuis plus de 26 ans, à combien s’élève sa valeur de rachat approximativement? SVP!

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Bonjour,
      Selon vous, pourquoi ne pas contacter directement votre institution financière pour répondre à cette question?

      Stéphanie

  13. Madame Lambert dit :

    Bonjour, j’ai 70 ans et j’ai une ass.-vie de 25 000 $ depuis les années 80 que je paie 295 $ par année… je reçois une lettre de Manuvie… me donnant le choix d’option…

    1-rajustement spécial=capital assuré 25 000 $
    prime majorée 402 $

    2- rajustement de prime=capital ass. 25 000 $
    prime annuelle 665 $

    3-Rajustement de couverture=
    capital assuré après déduction 17 651 $
    prime annuelle 296 $

    valeur de rachat 5 281 $ taux int. 6,5 %

    applicable au contrat vie indexée.

    Le rajustement choisi est IRRÉVOCABLE.

    C’est vraiment du charabia….

    Merci

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Bonjour Madame,

      Nous avons pu mieux répondre à vos interrogations suite à votre appel au service à la clientèle.

      Merci d’avoir communiqué avec nous.

      • Heavenly dit :

        Bonjour! Je sais que cet article date d’il y a quelques années, mais je suis curieuse de savoir pourquoi Madame Lambert a ce choix à faire sur une assurance en vigueur depuis plusieurs années… Merci!

  14. Monique dit :

    Est-ce que la valeur de rachat est imposable? Si oui, est-ce le montant total?

    • Stéphanie Corbeil dit :

      La valeur de rachat peut être imposable. Il serait préférable de communiquer avec votre institution financière pour connaître les détails avec précision. Merci de votre commentaire.

  15. richard bastien dit :

    J’ai une valeur de rachat 7 249,73 $ et jusqu’à maintenant j’ai payé 9 000 $ de prime. Puis-je savoir mon taux d’imposition?

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Vous savez sans doute qu’il serait raisonnable de votre part de communiquer avec votre institution financière pour connaitre les données exactes.

      Merci de nous avoir visité.

  16. Nancy B. Dovan dit :

    Quand on opte pour une assurance libérée réduite, la compagnie d’assurance peut elle utiliser les valeurs de rachat pour ‘racheter’ la même police ? Ou pour la transformer en assurance libérée réduite? Merci.

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Bonjour Madame Brodeur,

      C’est la valeur de rachat qui vous permet d’opter pour l’option d’assurance libérée réduite. La valeur de rachat sert à libérer le contrat. Vous n’aurez plus la possibilité de vous servir de cette valeur par la suite.

      Il serait peut être plus avantageux de regarder la possibilité de changer de contrat et de recevoir la valeur de rachat. Cependant, cette option doit être considérée en ayant en main tous les faits, ce que nous n’avons pas.

      Si vous désirez une opinion précise, communiquez avec moi au service à la clientèle.

      Merci

  17. Chevalier Chantal dit :

    Bonjour,

    J’ai 40 ans, mon conjoint a 43 ans et ma fille a 10 ans. Quelle serait la meilleure assurance qualité/prix pour notre famille?

    Merci!

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Bonjour,

      Nous vous avons fait parvenir un courriel à cet effet.

      Merci d’avoir visité SoumissionAssuranceVie.ca.

      Bonne journée!

  18. pierrette née st gelais co. dit :

    Bonjour Madame !

    J’ai pour ainsi dire apprécié votre blogue qui m’a soulagé d’un agent de la Sun Life qui me recommandait ce produit à gorge déployée malgré mes 73 ans. J’ai donc annulé ma demande de ce produit et j’ai plutôt opté pour la recommandation de votre service, soit une assurance temporaire 100 ans mais, cette fois-ci, sans cette épargne de valeur de rachat qui, somme toute, ne sert à rien puisque je dois annuler le contrat pour y avoir droit. Vous comprenez certes qu’à mon âge je n’ai pas l’intention d’annuler une assurance vie. Franchement, quel mauvais conseil reçu de cette agent de la Sun Life !

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Malheureusement, ce genre de situation arrive trop souvent et nous sommes heureux d’avoir pu vous aider.

      De plus en plus de gens réalisent que ce produit ne s’applique pas à tous, tel que vendu par certains agents d’assurance ou conseillers. Il est malheureux de constater qu’ils vendent un produit avec valeur de rachat que ce soit pour un bambin à la naissance, un père de famille de 30 ans, une personne retraitée de 65 ans et même aux personnes de 75 ans!

      Merci de nous avoir partagé votre expérience.

  19. Julie dit :

    Bonjour,

    J’ai 38 ans, trois enfants, je détiens un emploi permanent dans la fonction publique qui offre une assurance-vie de deux fois mon salaire annuel. Si je ne continue pas mes cotisations à ma retraite, j’aurais tout de même 10 000 $. Je me questionne à savoir s’il est pertinent de maintenir une assurance-vie personnelle de 55 000 $ que mon père m’a octroyé (et qu’il paie encore 27 $/mois, ayant une valeur de rachat de 5 400 $)…

    Sommes-nous trop assurés?!

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Bonjour Madame et merci pour votre commentaire.

      Il nous manque malheureusement trop d’éléments pour être en mesure de nous prononcer à savoir si vous avez trop ou pas assez d’assurance vie. À votre retraite, vous aurez 10 000 $… et vous croyez sincèrement que cela sera convenable?

      Vous avez la chance de vérifier votre analyse des besoins sur notre site sans frais, et ce, en toute confidentialité.

      Merci !
      Stéphanie Corbeil

  20. Robichaud J F dit :

    Bonjour,

    À ma naissance durant les années disco (comme vous dites), ma mère a pris une assurance vie avec rachat. Aujourd’hui, je regarde cela et j’aimerais demander le rachat et prendre cet argent pour l’investir dans un placement plus performant.

    Ma question : est ce que je vais payer de l’impôt et/ou des taxes… si je l’envoie directement dans l’achat d’actions et/ou dans un CELI, ou même dans un REÉR?

    Merci de votre temps

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Bonjour,
      Merci de nous faire part de votre questionnement.
      Nous vous invitons à communiquer avec votre compagnie d’assurance et de poser votre question directement à eux. Ils seront certes en mesure de vous transmettre un rapport précis vous indiquant le coût de base rajusté de votre police. Vous serez alors en mesure de voir les avantages ou inconvénients associés à votre demande.
      Bonne journée!
      Stéphanie

  21. Louise Marie Dupont dit :

    Ça m’a donné quoi de payer plus cher pour ma police d’assurance vie avec des valeurs de rachat? J’aimerais les retirer, et on m’annonce que je dois emprunter à un taux d’intérêt ou annuler la police pour y avoir droit… Quelle connerie des années 70 ce produit complètement dépassé! J’imagine que c’est plus payant pour eux et pour l’agent d’assurance. Je préfère mettre l’argent dans un CELI ou un REER et me taper une assurance temporaire à long terme. Comme cela, à mon décès ils auront les deux contrats car en plus, la valeur de rachat n’est même pas payable à mes bénéficiaires au décès. Quelle belle affaire!

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Nous recevons votre commentaire par téléphone à tous les jours. Effectivement, ce produit était le seul existant dans les années 60-70 et il ne correspond pas à tous, c’est clair… avant de souscrire un tel produit, il faut vraiment analyser ses besoins correctement.
      Merci,
      Stéphanie

  22. yvon dit :

    Qui vend encore des polices avec des valeurs de rachat? Il faut que j’annule ma police pour avoir ces valeurs-là. Sont morts de rire de me remettre 6 000 $, j’ai payé pendant 23 ans et en plus je n’ai plus d’assurance en annulant… maudite connerie cette police-là. La Sun Life sous le soleil à la retraite… oui oui, pour les agents qui vendent ça.

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Ce produit a de l’âge et n’est pas destiné à tous, évidemment.
      Le danger est que le fait qu’il soit dispendieux fait en sorte que les gens ne couvrent pas tous leurs besoins advenant le décès.
      Il existe aujourd’hui des temporaires de 35 ans et même 40 ans. Sincèrement, me faire dire ceci par un agent d’assurance, d’accord, mais dans 40 ans vous n’aurez plus d’assurance… franchement, c’est dans 40 ans…
      Stéphanie

  23. S. Morissette dit :

    Bonjour, j’ai une police d’assurance de 50 000 $ avec valeur de rachat de Desjardins. Je la paie depuis 19 ans, à 272 $ par année. J’ai 53 ans. Il est écrit dans le contrat que des valeurs de rachat sont établies soit à l’anniversaire de la garantie où l’age de 65 ans est atteint, ou au 15e anniversaire de la garantie. Est-ce que je continue à payer cette prime jusqu’à 65 ans ou si je la rachète? Merci!

  24. Stéphanie Corbeil dit :

    Bonjour et merci.
    Selon nous, pour avoir l’heure juste vous devriez communiquer directement avec la compagnie d’assurance¸
    Analyser votre besoin d’assurance sur notre site, et ce, gratuitement (à savoir si vous devez annuler une assurance vie de 50 000 $ à votre âge pour une valeur de rachat de quelques milliers de dollars seulement).

  25. Bourqui Dominique dit :

    Bonjour,
    Je tiens à vous remercier. Vous avez allumé ma lanterne, éteinte depuis de nombreuses années. Je vais donc prendre le chemin de la file indienne avant de souffler ma flamme.
    Le courtier de la compagnie Ass-Vie va m’offrir les options possibles prochainement. Votre article date de 2013, mais il demeure d’actualité et je ne manquerai pas d’y revenir au besoin. Recevez mes meilleures salutations.
    M. db

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Bonjour à vous et merci pour votre commentaire.
      N’hésitez pas à nous faire part de vos interrogations.
      Mes salutations!
      Stéphanie

  26. Yvon Désilets dit :

    J’ai reçu mon chèque de valeur de rachat provenant de la Sun Life : 11 450 $, avec un beau feuillet d’impôt que je dois ajouter à mes revenus. En outre, je n’ai plus d’assurance vie. Qui a gagné le jackpot là-dedans?
    C’est la Sun Life. J’ai payé ma prime pendant 24 ans et ils ne courent plus le risque de payer à mon décès contre une maudite valeur de rachat!

  27. Marcel Gignac dit :

    J’ai souscrit une assurance vie temporaire et mon épouse également. La différence d’argent que nous sauvons en ne prenant pas des valeurs de rachat a été souscrite dans un CELI plus rentable, mais moins payante pour l’agent de l’Industrielle Alliance qui était fâché de notre choix.Tant pis pour lui!
    Vous m’avez vendu ce temporaire. Je suis satisfait et mon épouse également.

  28. Robeert Comeau dit :

    Ce produit était populaire dans les années 80.

  29. Thérese v belzile dit :

    Je suis d’accord avec Dominique Bourqui, moi également.

  30. Paul Yvon Chainé dit :

    Quel produit complètement dépassé des années 70, franchement!

  31. robert paquin dit :

    Merci à la Sun Life pour le beau chèque d’une valeur de rachat 4 600 $, taxable à 43 %. Franchement, ça ne m’a rien donné de payer plus cher pendant tant d’années pour une banale économie. J’ai opté pour une assurance temporaire avec une autre compagnie que vous…

  32. Bertrand dit :

    Bonjour,
    J’ai présentement une assurance-vie avec une valeur de rachat 9080 $ moins un emprunt de 5470 $, pour une valeur nette de 3610 $.
    Mon CBR est de 7655 $. Si je rachète mon contrat, est-ce que je serai imposé sur
    1425 $ (9080 $-7655 $)
    ou
    0 $ (3610 $-7655 $)
    Merci.

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Bonjour.
      Vous nous avez contactés à ce sujet et nous vous avons répondu.
      Merci,
      Stéphanie
      P.-S. Nous vous avions également recommandé de demander par écrit la réponse de votre institution financière

  33. Stéphanie Corbeil dit :

    Bonjour à vous et merci de nous visiter. Nul doute que vous connaissez déjà la réponse et que le choix numéro 1 semble justifié à titre d’exemple.
    Si vous désirez un réponse légale et conforme, communiquez avec votre institution financière.

    Merci.

  34. André dit :

    1) Est-ce que nous sommes toujours assurés, une fois libérés d’une assurance vie avec rachat?
    2) Est-ce qu’on peut encaisser le montant, une fois libérés (taxable, je suppose)?
    3) Est-ce que nous sommes toujours assurés une fois libérés et qu’on encaisse?
    4) Doit-on terminer une assurance vie avant d’en prendre une autre?
    5) Est-ce qu’on peut reprendre une assurance vie, une fois que l’autre est terminée?
    J’ai 51 ans.
    Merci!

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Bonjour et merci pour vos questions :
      1) Est-ce que nous sommes toujours assurés, une fois libérés d’une assurance vie avec rachat? OUI
      2) Est-ce qu’on peut encaisser le montant, une fois libérés (taxable, je suppose)? OUI
      3) Est-ce que nous sommes toujours assurés une fois libérés et qu’on encaisse? NON
      4) Doit-on terminer une assurance vie avant d’en prendre une autre?
      5) Est-ce qu’on peut reprendre une assurance vie, une fois que l’autre est terminée? EN TOUT TEMPS

  35. Pierre-Yves Beaulieu dit :

    Une valeur de rachat, voyons donc c’est payant pour la compagnie d’assurance seulement, car elle souhaite que vous annuliez l’assurance un jour que vous aurez payé pendant des années et vous aller recevoir un petit chèque de valeur de rachat… Réveillez-vous, franchement!

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Produit quelque peu dépassé, effectivement.
      Merci!
      Stéphanie

    • Jean-Simon Doiron dit :

      La temporaire, c’est payant parce que 100 % des primes vont dans les poches de la compagnie. Et vous avez peut-être 1 % de chance de mourir en ayant une temporaire en place. La plupart des gens vivent longtemps, vous savez. Vers l’âge de 55, 60 ans, lorsque vous renouvellerez votre temporaire, vous grimacerez quand vous constaterez combien ça coûte. Et sans doute la laisserez-vous tomber. La compagnie d’assurance aura alors gagné! Et il sera peut-être trop tard d’acheter une vie entière à ce moment. Ou vous pourrez seulement vous en procurer une à 10 000 $ au coût de 120 $ par mois, payable à vie. Ayoye!

      • Stéphanie Corbeil dit :

        Bonjour Monsieur Doiron. Merci de votre commentaire! Vous représentez les Chevaliers de Colomb. Est-ce que les produits temporaires sont disponibles?

        Merci,
        Stéphanie

        • Jean-Simon Doiron dit :

          Les produits temporaires sont disponibles avec les Chevaliers de Colomb, absolument. Mais comme le nom le dit, ce sont des produits qui couvrent un besoin temporaire. Ce sont donc d’excellents produits pour couvrir une hypothèque, remplacer le salaire d’un conjoint décédé ou assurer des sous pour que vos enfants aillent aux études si vous mourrez prématurément. Tout besoin qui dure pour la vie doit être couvert par une assurance vie entière. Donc, pourquoi ne pas l’acheter quand on est jeune et que ça coûte beaucoup moins? Vous pouvez même la payer en 10 ans, 20 ans ou jusqu’à 65 ans.

          • Stéphanie Corbeil dit :

            Merci encore une fois pour votre opinion.
            Une assurance vie permanente de 25 000 $, voire de 50 000 $, ne vaudra presque rien dans 40 ans. Il faut donc prévoir un minimum de 500 000 $ en permanence, selon votre budget. Bonne journée à vous!
            Stéphanie

          • Jean-Simon Doiron dit :

            500 000 $ permanent, vous parlez d’une prime mensuelle de 400 $ et plus par mois… et si un client est plus âgé, ça peut être de 600 $ à 800 $ par mois. Désolé, mais la majorité des gens n’ont pas ce genre de budget. Pour un couple, ça veut dire le double et on n’a pas encore assuré les enfants. Si le but est de laisser un héritage, une police vie entière deuxième décès est sans doute la meilleure solution.

  36. Jean-Simon Doiron dit :

    La valeur de rachat dans un contrat d’assurance vie entière vous garantit la même prime pour la durée du contrat… que ce soit 10 ou 20 ans, voire jusqu’à 65 ou 100 ans. Les compagnies d’assurance l’investissent pour pouvoir payer les bénéfices de décès.
    Ça coûte plus cher parce que si vous payez vos primes pour la période choisie, la compagnie n’a pas le choix de payer le montant de décès garanti (vous avez payé vos primes? Alors il y a 100 % de chances que le bénéfice de décès sera payé).

    Vous avez toujours la possibilité d’emprunter la valeur de rachat et de ne pas repayer le prêt. Ceci étant dit, il vous faudra payer les intérêts (soit avec les dividendes annuelles si vous faites affaire avec une mutuelle, soit de votre propre poche).

    Dans le cas des temporaires, seulement 1 % des contrats en place seront payés. Pourquoi? Parce que la plupart deviennent échus avant le décès. D’autre part, le coût d’un renouvellement est exorbitant lorsque l’on atteint l’âge de 55, 60 ans, et la plupart des gens laissent alors tomber leurs protections. Après 70 ans, certaines compagnies ne vous assureront pas temporairement.
    Ça coûte moins cher, parce que les chances que la compagnie paie le bénéfice de décès sont infimes : 1 %, soit 1 personne par tranche de 100 personnes assurées (allez paie, pis nous autres on collecte… yé! Ah pis si tu ne meures pas avant 70 ans ben too bad, t’as plus de protection…)

    À mon avis, le mieux à faire est de prendre une assurance vie entière de 25 000 $, payable sur 20 ans pour les frais funéraires. Vous couvrez ensuite le reste de vos besoins temporaires avec une protection, justement, temporaire.
    De toute façon, il vous faudra éventuellement laisser tomber cette assurance temporaire, soit lorsque le coût deviendra trop grand et que les besoins réduiront (hypothèque payée, les enfants sont grands, vous êtes à la retraite et n’avez plus de salaire à garantir).

    Mais si vous voulez laisser un héritage, vous ne pouvez le faire qu’avec de l’assurance vie entière (gain capital, dons de charité, surplus pour le conjoint, enterrement, prêt de voiture).
    Les assurances temporaire se terminent avant le décès et les héritiers se retrouvent sans le sou.

    De plus, une simple erreur de la part du propriétaire peut entraîner l’annulation d’un contrat temporaire (un paiement manqué, par exemple).
    Quand pépère se fait placer au foyer et que les enfants jouent dans les comptes de banque, pouf! Une erreur et plus d’assurances!

    Tandis que les assurances vie entière avec valeurs de rachat, elles, vont demeurer en vigueur pour plusieurs années, soit jusqu’à ce que la valeur de rachat soit épuisée.

    Il y a beaucoup d’avantages qui ne sont pas exprimés dans les commentaires. Si les gens pensent s’être fait flouer, c’est parce que les contrats d’assurance vie sont souvent pris à la légère. Prenez le temps de vous informer avant de vous assurer. Vous assurez votre « VIE », après tout.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs requis affichent un *

*

Accueil


Soumission en ligne pour Assurance-vie 50 ans et plus

ass vie
Demande de soumission
Prêt hypothécaire à assurer
Emprunteur
Mère
Père
Comparateur de prix auprès de 14 assureurs renommés dont :
  • Croix bleue
  • Desjardins
  • La Capitale
  • Manu Vie
  • Humania et
  • l'Industrielle Alliance.
Un seul appel

Composez le 1 877 399 0909, mentionnez votre code CLO340 et économisez !

Lors de la soumission, la communication sera sécurisée par Entrust.

S'assurer pour quel montant?

Évaluez vos besoins en assurance vie

Déterminez quel est le montant d'assurance vie
dont vous avez besoin pour protéger votre famille.

Évaluez vos besoins en assurance vie
Vous avez des questions sur votre assurance vie que vous détenez actuellement ?

Laissez-nous le plaisir de vous aider.

Obtenir de l'aide

Rechercher sur ce site

N'hésitez pas à communiquer avec le service à la clientèle au 1–866–370–7677
ou contactez-nous par courriel à contact@soumissionassurancevie.ca
pour nous faire part de vos questions.

S'assurer pour
quel montant?

Évaluez vos besoins en assurance vie

Déterminez quel est le montant d'assurance vie
dont vous avez besoin pour protéger votre famille.

Évaluez vos besoins en assurance vie