Assurance vie et succession : témoignage d’un fait vécu

Publié le 6 février, 2017 par Stéphanie Corbeil
dans : 50 ans et plus
16 commentaires

st_title='Assurance vie et succession : témoignage d'un fait vécu'

Fait vécu, avec autorisation écrite

Dans ma propre famille, l’argent a toujours été un sujet délicat. C’est ce que je réalise à chaque année pendant la période des Fêtes quand le beau-frère, qui ne connaît rien aux finances, y va toujours de déclarations fracassantes. Il dit qu’il veut prendre sa retraite à 55 ans et voyager, mais il est incapable de mettre de l’argent de côté et se croit néanmoins en mesure d’émettre des conseils d’ordre financier (il n’a pas une maudite cent sauf deux Ski-Doo, un quatre roues et une chaloupe en aluminium…).

Quant à une de mes sœurs, elle ne jure que par son duplex qu’elle a acheté il y a quelques années et elle crie sur tous les toits que c’est là son meilleur investissement. Elle n’a pas complètement tort. Si vous possédez un certain talent d’entrepreneur et de gestionnaire, c’est en effet un excellent placement pour le futur. Quoi qu’il ne s’agisse que d’un duplex et non d’une tour de 50 étages…

J’oubliais… il reste ma mère, qui ne se gêne pas pour dire : « Les petites filles, serrez-vous la ceinture et faites attention à vos sous car on ne connaît pas l’avenir! » « Serrez-vous la ceinture », ouin… ma mère ne porte pas de ceinture, car du haut de ses 5 pieds 4 pouces et 260 livres y a pas grand intérêt pour une ceinture. Ma mère style « protectrice-généreuse-bien-intentionnée » a toujours été près de nous. Par son amour qu’elle nous a donné jusqu’à aujourd’hui nous avons toujours été, avouons-le, près de maman.

L’assurance vie s’invite au souper

glckliches familienessen in der natur Mais attardons-nous si vous le voulez bien à un souper d’il y a quelques mois, où il était question d’assurance vie. Mon beau-frère (le spécialiste du p’tit poisson des chenaux) amorça la discussion en disant : «j’ai vu un site internet qui parle d’une assurance vie héritage, et la fille a fait un blogue là-dessus. Elle s’appelle Stéphanie Corbeil. Je me souviens de son nom car je la trouve belle en plus». Ma sœur rétorqua alors : «tu m’avais pas dit ça!»

C’est alors que le beau-frère fort en paroles expliqua à tous qu’il pouvait assurer ma mère et se faire nommer bénéficiaire en quelques secondes. J’ai alors regardé ma mère, qui s’exclama : «si jamais quelqu’un prend une assurance vie sur ma tête, ce ne sera certainement pas toi!»

En retournant à la maison le soir venu, je me suis mise à penser à cette idée d’assurer ma mère. J’ai fait un peu ma nounoune en téléphonant à mon beau-frère, lui disant que c’était vrai qu’elle était belle la fille de l’assurance et lui s’exclama alors « ben oui, la Stéphanie Corbeil! »). J’ai donc obtenu son nom et je l’ai tapé dans Google. J’ai ensuite cherché « Stéphanie Corbeil assurance pour héritage ».

Demande de soumission

J’ai discrètement fait une demande de soumission soit 100 000 $, non fumeuse, 64 ans, près de 100 $/mois selon l’assurance que j’avais choisie. En discutant personnellement avec ma mère, je lui ai demandé si elle était ouverte à l’idée que je souscrive une assurance vie. Évidemment, je serais le payeur de la prime. Elle a trouvé l’idée excellente, en autant que j’offre aux autres enfants de partager l’idée.

Le dimanche suivant, alors que nous nous apprêtions à souper, j’ai ouvertement lancé l’idée au salon. Le premier à parler fut évidemment le beau-frère « spécialiste du p’tit poisson des chenaux » (il visite Sainte-Anne-de-la-Pérade au moins 10 fois pendant la saison).

J’ai proposé à mes deux sœurs et à mon frère de se joindre au paiement de la police, et de partager l’héritage que maman serait heureuse de nous laisser par le biais d’une assurance vie à son décès que nous payerions tous ensemble, évidemment.

Celle qui était la plus susceptible de dire oui, soit ma sœur qui possède un duplex, s’indigna avant d’ajouter que ça ne l’intéressait pas de faire de l’argent sur le dos de sa mère. Un de mes frère a dit oui et nous avons, du revers de la main, signifié au beau-frère de continuer à investir dans ses loisirs un point c’est tout.

Je me suis donc retrouvée seule avec un de mes frères et nous avons entamé les démarches d’assurance. Étant donné son poids et le fait quelle prenait des médicaments pour le diabète, la pression et le cholestérol, on s’attendait à une prime plus élevée mais quand même raisonnable. Nous avons alors accepté la police, et nous avons également augmenté le montant à 350 000 $.

Nous étions tous très contents, en particulier ma mère, qui était ravie de voir quelle nous laisserait ainsi un bel héritage. Elle pourrait nous gâter de façon sérieuse en nous aidant financièrement si le besoin se faisait un jour sentir.

Une embolie pulmonaire emporte subitement ma mère le jour de Noël

Nous avons eu de la peine et avons versé toute les larmes de notre cœur, le beau-frère inclus. La réalité nous a rattrapés :

  • frais funéraires
  • facture du loyer
  • déménagement de ses effets
  • frais de notaire
  • frais de fin de location de sa voiture, etc.
  • pour un total de 17 000 $ (et nous n’avons pas exagéré).

Mon frère et moi avons alors communiqué avec Madame Corbeil pour obtenir son aide dans la réclamation de décès. Dévastée elle aussi, elle a ordonné au département du service aux assurés de prendre immédiatement en charge le dossier. Les formulaires de réclamation de décès à remplir, le certificat de décès qu’ils ont eux-mêmes demandé au salon funéraire, le rapport du médecin pour vérifier la nature du décès… après trois semaines, mon frère et moi avions le chèque de 350 000 $ sur la table, chèque livré par un courtier dans notre région. D’une politesse rare et d’un respect à la hauteur de nos attentes il nous a embrassé et mentionné qu’il serait toujours là pour nous.

Ma sœur perd son emploi

Ma sœur (celle qui n’en revenait pas de l’idée d’assurer ma mère pour faire de l’argent à sa mort) communiqua avec moi pour m’annoncer qu’elle avait perdu son emploi et que son duplex nécessitait un changement de toiture de l’ordre de 25 000 $ et qu’elle devait le mettre en vente!

Deux situations s’offraient à nous, soit lui prêter les sous pour sa toiture (un diachylon sur le bobo puisqu’elle n’a pas d’emploi), soit acheter l’immeuble. Nous avons donc acheté son immeuble, et ce, à un un bon prix puisque nous devions changer la toiture.

J’ai personnellement pris un café avec ma sœur, quelques semaines après l’acquisition de son duplex. Je lui ai rappelé ceci : « te souviens-tu ma sœur quand maman, moi et le reste de la famille avions ouvertement parlé d’une assurance vie? Qu’est-ce que tu avais alors répondu en te moquant de moi? Tu avais répondu qu’il n’était pas question de faire de l’argent avec le décès de maman. De là-haut, penses-tu que maman n’est pas heureuse de voir que nous t’avons aujourd’hui aidée à te sortir du trou financièrement avec ton duplex – que tu avais payé trop cher de toute façon – alors que tu n’arrivais plus? En plus, tu a perdu ton emploi et notre frère et moi pouvons t’aider un peu en attendant. Crois-tu sincèrement que maman est triste de cela? Rien n’arrive pour rien dans la vie, ma sœur. Maman décède, nous recevons 350 000 $ et avec ces sous-là nous t’aidons financièrement… »

Et vous, auriez-vous été de la partie?

Nous tenons à remercier la personne qui nous a fourni ce témoignage avec une si grande générosité, ainsi que les employées de SoumissionAssuranceVie qui font un travail exceptionnel et dans le respect. Pour son dévouement et son professionnalisme, nous remercions également Madame Stéphanie Corbeil, directrice principale du Service à la clientèle.

Michel Landry, Président

st_title='Assurance vie et succession : témoignage d'un fait vécu'

Commentaire(s)

  1. Micheline Blais dit :

    J’aimerais assurer une personne âgée, qui n’a aucune assurance à l’exception de son régime de rente. On ne peut pas l’enterrer avec cela…

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Vous avez raison.
      Communiquez avec le Service à la clientèle au 1 866 370-7677, ou faites une soumission gratuite sur le site en moins d’une minute. Merci!

  2. nicole turcotte dit :

    Vous avez tellement raison, effectivement. Nicole Turcotte, Boucherville, Québec

  3. Juliette Rivard dit :

    Mille bravos à vous. Personnellement, je n’ai pas besoin d’assurance mais je transmets cette idée à mes enfants, de même que vos coordonnées.
    Juliette Rivard

  4. Henriette Laramée dit :

    Est-il possible de communiquer avec moi, s’il vous plaît? Vous avez mes coordonnées à votre service à la Clientèle.
    Madame Henriette Laramée

  5. Paul Chiasson dit :

    Mon mari et moi sommes clients avec vous et un de nos fils aimerait discuter avec vous s’il vous plaît.

  6. Bert dit :

    Quel serait le coût pour une assurance Héritage, soit 250 000 $ s’il vous plaît?
    Bertrand Desilets, vous avez mon courriel.
    Merci!

  7. Steeve dit :

    Souper de famille samedi soir, je communique avec vous dès lundi. Merci!
    Steeve, Joliette QC

  8. Julien dit :

    Nous avons effectivement souscrit l’assurance en héritage. Vous est-il possible de contacter ma soeur s’il vous plaît? Nous avons laissé nos coordonnées à votre service téléphonique.

    Merci à l’avance!

    Julien et Nicole de Boucherville

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs requis affichent un *

*

Accueil


Soumission en ligne pour Assurance-vie 50 ans et plus

ass vie
Demande de soumission
Prêt hypothécaire à assurer
Emprunteur
Mère
Père
Comparateur de prix auprès de 14 assureurs renommés dont :
  • Croix bleue
  • Desjardins
  • La Capitale
  • Manu Vie
  • Humania et
  • l'Industrielle Alliance.
Un seul appel

Composez le 1 877 399 0909, mentionnez votre code CLO340 et économisez !

Lors de la soumission, la communication sera sécurisée par Entrust.

S'assurer pour quel montant?

Évaluez vos besoins en assurance vie

Déterminez quel est le montant d'assurance vie
dont vous avez besoin pour protéger votre famille.

Évaluez vos besoins en assurance vie
Vous avez des questions sur votre assurance vie que vous détenez actuellement ?

Laissez-nous le plaisir de vous aider.

Obtenir de l'aide

Rechercher sur ce site

N'hésitez pas à communiquer avec le service à la clientèle au 1–866–370–7677
ou contactez-nous par courriel à contact@soumissionassurancevie.ca
pour nous faire part de vos questions.

S'assurer pour
quel montant?

Évaluez vos besoins en assurance vie

Déterminez quel est le montant d'assurance vie
dont vous avez besoin pour protéger votre famille.

Évaluez vos besoins en assurance vie