C’est scandaleux d’avoir une assurance-vie sur ses parents!

Publié le 27 septembre, 2013 par Stéphanie Corbeil
dans : Assurance-vie familiale
23 commentaires

st_title='C'est scandaleux d'avoir une assurance-vie sur ses parents!'

Vraiment? À vous de juger!

En tant qu’agente à la clientèle chez SoumissionAssuranceVie.ca, je traite quantité de dossiers de toutes sortes. Il m’arrive souvent de voir des situations où des enfants prennent une assurance-vie sur leurs parents, que ce soit de leur propre chef ou parce que j’ai eu l’occasion de discuter avec eux pour leur en présenter les avantages.

assurance vie sur ses parents

Dans cet article, je vous présente neuf cas vécus d’enfants qui sont bénéficiaires d’une assurance vie sur leurs parents. Chacun de ces cas représente une situation où l’assurance-vie de parents s’avère avantageuse pour leurs enfants.

Payer l’impôt au décès

Une mère veuve a des FERRs et, à son décès, elle préfère que ce soit sa police d’assurance vie qui paie l’impôt au décès plutôt que ce soient ses enfants!

Prendre soin d’un enfant malade

Des parents ont un enfant paraplégique. Ils ont souscrit une assurance-vie importante pour qu’un jour, à leur décès, son frère puisse continuer à faire face aux frais importants qu’il faut engager pour bien prendre soin de lui.

Éviter de vendre une résidence pour payer la succession

Un père a une résidence secondaire mais seule sa fille cadette veut l’avoir à son décès. Il est convenu dans son testament que tout revient à ses enfants à part égale. Cependant, sa fille cadette ne pourrait pas, dans l’état actuel des choses, remettre en argent à son frère et à sa soeur la valeur qui leur reviendrait. En conséquence, elle a souscrit une assurance vie sur son père afin, qu’à son décès, elle puisse payer à son frère et sa soeur la part du chalet qui leur revient et le conserver.

Prendre soin d’un animal

Un femme possède un perroquet dont l’espérance de vie est supérieure à la sienne. Elle a donc contracté une assurance-vie dont l’argent servira à ses héritiers pour continuer à prendre soin de son perroquet malgré les coûts élevés.

S’assurer un héritage

Des parents ont acheté un motorisé. Étant donné qu’ils sont dans la soixantaine, ils ont pris une marge de crédit et ne remboursent que le minimum seulement. Cela leur permet de jouir de leur retraite. Pour assurer leur prêt, ils ont pris soin de souscrire une assurance vie chez un courtier plutôt que l’assurance offerte par la Caisse. Il savent que c’est moins cher et, qu’en plus, le montant assuré est fixe plutôt que décroissant avec le solde.

Voyant que leurs parents avaient été acceptés par une compagnie d’assurance vie, leurs deux enfants leurs ont proposé de prendre un montant plus élevé d’assurance vie. Ils paient leur part de la prime et leurs parents sont enchantés de pouvoir leur laisser un héritage.

Simplement laisser un héritage

Une cliente affirme, tout simplement: « Si, à ma mort, je peux laisser de l’argent à mes enfants que j’aime, pourquoi pas? Ils ont fait preuve de maturité jusqu’ici alors je suis heureux de pouvoir participer financièrement à leur vie active à mon décès. »

Payer des dettes d’étude

Une femme de 74 ans a souscrit une assurance vie de 100 000$ pour qu’à son décès, ses petits-enfants reçoivent ce montant pour payer leur dette d’étude.

Aider un fils monoparental à élever ses enfants

Le fils d’une mère a perdu sa femme et se retrouve avec deux adolescents. Sa mère l’aide beaucoup et elle veut continuer à sa mort de l’aider, cette fois-ci financièrement. Je lui a recommandé de se procurer une assurance-vie. Elle et son fils m’ont remerciée chaleureusement.

Investir pour sa retraite

Prendre des CELIs et des REERs en prévision de la retraite, c’est bien beau ça? Mais les rendements sur une longue période ne sont plus au rendez-vous. Un fils a assuré son père qui lui a dit que c’est le plus beau geste financier qu’il a posé pour son épargne future. Son père en sait quelque chose. Il a des FERRs accumulés et il est obligé maintenant d’en retirer une partie à cause de son âge même si n’en a pas besoin. Et ses retraits sont imposés! Il affirme: « Les REERs, c’est de l’impôt que tu reportes à ta retraite sauf que pour vous autres, les jeunes, le mot « retraite » n’existera plus alors, vous devrez continuer à travailler avec des salaires et, si vous retirez des REERs en plus, vous serez imposée à 50% facilement. »

st_title='C'est scandaleux d'avoir une assurance-vie sur ses parents!'

Commentaire(s)

  1. THOMAS dit :

    Bien entendu, l’assurance de personnes est porteuse de très nombreuses vocations lorsqu’elle est parfaitement maîtrisée. Par exemple, elle peut contribuer légitimement à compenser des situations particulières au regard du droit (fiscal, civil), de rééquilibrer des contextes patrimoniaux. Elle peut contribuer favorablement à une « montagne » de cas particuliers (enfant handicapé…) et tant d’autres cas que nos expériences et notre compétence nous ont permis de croiser chaque jour ET D’APPORTER DES SOLUTIONS AVEC BONHEUR.

    Je vous prie de rassurer votre contradicteur en lui affirmant que nous considérons son ignorance comme non scandaleuse.

    Bon courage.

  2. Claudio Mazzarelli dit :

    J’en ai une meilleur! L’assurance-vie sur ses enfants!!

  3. Stéphanie Corbeil dit :

    Bonjour Claudio,

    Si vous souhaitez en savoir davantage sur l’assurance-vie pour les enfants, je vous invite à lire cet article qui couvre le sujet: « Comment gérer la question d’assurance-vie pour nos enfants? »

    https://www.soumissionassurancevie.ca/assurance-vie-pour-enfant/

  4. Gilbert De Guire dit :

    Je comprends mal le but de votre article. Suggérez-vous aux conseillers en sécurité financière des pistes de prospection ou dénoncez-vous ces situations. Votre titre porte à confusion.

  5. Dominique Sigouin dit :

    Le titre est pour attirer l’attention et l’article est pour donner l’explication. C’est bien ça Stéphanie?

  6. Gilbert De Guire dit :

    Ça ne répond toujours pas à la question : prospection ou dénonciation ?

  7. Dominique Sigouin dit :

    Personnellement, et peut-être que je me trompe, je perçois cet article comme une manière de voir les différentes possibilités qui font que l’assurance peut venir en aide considérablement aux survivants, peu importe les objectifs des assurés.
    Mais toute est une question de perception.
    Si les gens ont de la difficulté à percevoir le message tel que l’objectif poursuivi par l’auteur, c’est peut-être qu’il doit être précisé davantage.
    Ce serait intéressant, effectivement M. De Guire, de connaitre l’opinion de l’auteur sur ce sujet.

  8. Gilbert De Guire dit :

    C’est exactement le but de ma question et j’aimerais bien avoir l’opinion de l’auteur. Moi aussi, j’y vois une bonne manière de voir les différentes possibilités mais je ne suis pas certain que tout le monde le perçoit de cette manière. Certes le titre attire l’attention mais il manque au texte de madame Corbeil une phrase ou deux qui nous confirmerait de manière certaine sa prise de position.

  9. Stéphanie Corbeil dit :

    Monsieur De Guire et Madame Sigouin, votre conversation est forte intéressante! Merci pour l’intérêt que vous portez à mon article.

    Vous me demandez si je suggère aux conseillers en sécurité financière des pistes de prospection. En fait, je ne m’adresse pas vraiment aux conseillers en sécurité financière. Mes articles sont écrits pour le grand public. Certains conseillers présentent de mes articles à leurs clients. Tant mieux s’ils peuvent servir à mes collègues de la profession.

    Pour ce qui est du titre, j’essaie toujours bien sûr de choisir un titre accrocheur. Ma position est exprimée dans le 2e paragraphe « Chacun de ces cas représente une situation où l’assurance-vie de parents s’avère avantageuse pour leurs enfants ». Suite à vos conseils, je l’ai mise en gras dans l’article afin de réduire les ambiguïtés.

  10. Dominique Sigouin dit :

    Merci Stéphanie. En passant, je trouve vos articles intéressants. Vous mettez beaucoup d’efforts dans votre travail et je pense que cela mérite d’être souligné. Bravo et merci de vos partages.

  11. Ronnie Dargy dit :

    Oui j’abonde dans le même sens. Vos articles sont intéressants et engendrent la réflexion sans imposer une direction absolue. Chacun reste maître de l’interprétation et de la décision de souscrire ou non de l’assurance-vie pour des avantages qui peuvent être différents pour chacun. Continuez à stimuler notre réflexion Stéphanie et merci !

  12. Robin Lauzon dit :

    Excellent article et …OUI … le titre a été accrocheur, car la « petite confusion » dans l’écrit m’a « obligé » à le lire au complet. De plus , le titre a sucsité des commentaires que j’ai lu aussi. Vous savez, certaines communautés utilisent le principe d’assurer leurs parents depuis longtemps et ça permet plus facilement à de jeunes adultes de «se partir dans la vie». Nos traditions nous rendent trop frileux d’utilser ces leviers financiers intéressants… Il ne faut pas être gêné d’amener le point en famille, SURTOUT si l’on pense que l’état de santé permet une bonne assurabilité ! BRAVO !

    • Stéphanie Corbeil dit :

      Je vous remercie chaleureusement pour votre commentaire Robin 🙂

    • Michel Landry dit :

      Monsieur Lauzon,
      On m’a fait part de votre commentaire. Je tiens à vous remercier et vous féliciter pour votre jugement. C’est exactement le sens de cet article.
      Merci à vous Monsieur et bravo!
      Michel Landry

  13. Anonyme dit :

    Est-ce une fausse croyance de penser que nos parents ne sont plus assurable car trop vieux, malades, etc…

    • Stéphanie Corbeil dit :

      C’est une fausse croyance effectivement!

      L’assurance vie héritage est disponible jusqu’à l’âge de 85 ans, soit avec questions médicales pour ceux qui ont une bonne santé ou sans examen médical.

  14. pierrette plamondon dit :

    Assurance héritage? Tout à fait d’accord avec vous! Nous sommes en 2017, je vais laisser un héritage à mes enfants et petits-enfants également.
    Pierrette

  15. pierre martin dit :

    Mon papa nous a remis une assurance vie qu’il a prise pour nous, les enfants, qui la payons et qui sommes très contents. Mon père nous a dit : « J’ai pris ça pour vous, payez-la! » Et c’est ce que nous faisons.
    Bye! Serge, Pierre et Simon, de Rosemère (Québec)

  16. Marie claude dit :

    Ma mère m’a laissé son condo qui servait de résidence secondaire. J’avais à payer un montant assez important, en plus de ses RERS. J’ai dû payer encore une fois 32 % d’impôts. Nous avons pris une assurance vie pour couvrir cela et en plus nous l’avions augmentée.
    Nous ne vous remercierons jamais assez de votre professionnalisme envers nous. Encore et encore merci!
    Marie-Claude

  17. Stéphanie Corbeil dit :

    Bonjour Madame Marie-Claude.
    Nous sommes fiers de vous avoir aidée dans votre succession et d’avoir fait de votre famille un héritage à la hauteur de vos attentes. Merci encore à vous. Stéphanie

  18. Sandra dit :

    L’inverse arrive aussi. Les grands-parents assurent leurs petits-enfants avec une assurance vie avec participations, et quand le rendement est devenu intéressant, ils rachètent tout. Dans ce cas-ci, les parents ne connaissaient pas le but ultime et croyaient bêtement que les enfants pourraient devenir propriétaires de leur assurance à l’âge adulte… De tout pour faire un monde. Ceci dit, assurer ses parents – avec leur accord – est très généreux de la part des grands-parents et devient un geste d’amour.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs requis affichent un *

*

Accueil


Soumission en ligne pour Assurance-vie 50 ans et plus

ass vie
Demande de soumission
Prêt hypothécaire à assurer
Emprunteur
Mère
Père
Comparateur de prix auprès de 14 assureurs renommés dont :
  • Croix bleue
  • Desjardins
  • La Capitale
  • Manu Vie
  • Humania et
  • l'Industrielle Alliance.
Un seul appel

Composez le 1 877 399 0909, mentionnez votre code CLO340 et économisez !

Lors de la soumission, la communication sera sécurisée par Entrust.

S'assurer pour quel montant?

Évaluez vos besoins en assurance vie

Déterminez quel est le montant d'assurance vie
dont vous avez besoin pour protéger votre famille.

Évaluez vos besoins en assurance vie
Vous avez des questions sur votre assurance vie que vous détenez actuellement ?

Laissez-nous le plaisir de vous aider.

Obtenir de l'aide

Rechercher sur ce site

N'hésitez pas à communiquer avec le service à la clientèle au 1–866–370–7677
ou contactez-nous par courriel à contact@soumissionassurancevie.ca
pour nous faire part de vos questions.

S'assurer pour
quel montant?

Évaluez vos besoins en assurance vie

Déterminez quel est le montant d'assurance vie
dont vous avez besoin pour protéger votre famille.

Évaluez vos besoins en assurance vie